Les partenaires


Inserm-Le réseau Sentinelles

Le réseau Sentinelles est un réseau de 1300 médecins généralistes libéraux (soit 2,2% de la totalité des MGL en France métropolitaine), volontaires, répartis sur le territoire métropolitain français. Les médecins membres sont dits « médecins Sentinelles ».
 
Ce réseau est coordonné par l'équipe "Surveillance et Modélisation des maladies transmissibles" de l'Institut Pierre Louis d'Epidémiologie et de Santé Publique (UMR S 1136, anciennement UMR-S 707) de l'Inserm et de l'Université Pierre et Marie Curie, en collaboration avec l'Institut de veille sanitaire (InVS). Il a obtenu une autorisation pour ses travaux scientifiques de la part de la CNIL (n ° 471 393).

Pour plus d'informations merci de consulter le site http://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/?page=presentation
 
  • L'EA7310 coordonne l'antenne Méditerranée du Réseau Sentinelles qui regroupe les régions Corse, Provence-Alpes-Côte-d'Azur et Occitanie.

Émergence des pathologies virales - (EPV) UMR IRD 190 EPV

L'UMR IRD 190 étudie  l'émergence des pathologies virales en santé humaine : aspects virologiques (virologie médicale et moléculaire, antiviraux, évolution...), environnementaux (écologie, entomologie, réservoirs animaux...), sciences humaines (sociologie, géographie de la santé, histoire, anthropologie), épidémiologie et modélisation, santé publique. Principaux pathogènes étudiés : arbovirus et virus respiratoires.

Pour plus d'informations merci de consulter le site http://www.ird.fr/la-recherche/liste-des-unites-de-recherche/190-emergence-des-pathologies-virales
 
  • Des études en Corse sur les arboviroses sont effectuées en collaboration avec l'EA7310.
 

INRA de Corte: Laboratoire de Recherches sur le Développement de l'Elevage (LRDE)

Le Laboratoire de recherche pour le développement de l'élevage a été créé au cœur des montagnes corses avec un objectif : faire de l'élevage un pilier pour revitaliser cet « arrière-pays » insulaire profondément touché par un mouvement de déprise agricole et rural. Face à la concurrence des élevages intensifs, un double constat s'impose : pour préserver et développer les élevages corses il faut à la fois consolider l'ancrage territorial des élevages et les orienter vers la production de produits de qualité exceptionnelle. Le LRDE travaille dans cette perspective depuis trois décennies en structurant ses recherches autour d'un terme et d'un projet global : préserver et développer le pastoralisme en Corse.
 Le pastoralisme renvoie à un ensemble de pratiques associé à un ancrage territorial fort. Il est d'abord question d'autonomie fourragère : les animaux doivent trouver sur les parcours une part substantielle de leur alimentation. Le LRDE s'est ainsi très tôt centré sur l'étude des pratiques d'élevage et des modes de conduite des troupeaux dans une démarche de zootechnie système.
Cette démarche « englobante » s'impose dans la mesure où l'ancrage territorial fait référence à une mise en valeur globale des ressources locales. Le LRDE est ainsi fortement impliqué dans la gestion des races locales. La race présente un triple intérêt : Sa construction et sa gestion sont nécessairement le fruit d'une action collective, inscrite dans les temporalités longues des apprentissages et des cycles reproductifs et qui vise, enfin, le développement d'aptitudes spécifiques, notamment d'adaptation au milieu. Logiquement, le LRDE est fortement impliqué dans la préservation et le développement des races corses d'ovins, de caprins, de porcs et, plus récemment de bovins.

Pour plus d'information , merci de consulter le site: http://www.corte.inra.fr/lrde2/index.php
 
  • Des études en Corse sur l'épidémiologie de l'Hépatite E dans le réservoir porcin sont réalisés en collaboration avec l'EA 7310.

CIRE Sud/ARS de Corse

Cire Sud
Au cours de leurs activités, les Cire sont amenées à participer à :

  • l'élaboration et au fonctionnement de systèmes de surveillance ou d'alerte,
  • la mise en place d’investigations (foyers épidémiques, pollutions environnementales)
  • la mise en place d’études d’évaluation et d’expertise
Afin de répondre à ses missions, la Cire Sud est composée d’une équipe pluridisciplinaire (médecins, ingénieurs, épidémiologistes).
Le docteur Philippe Malfait en est le responsable.

Pour plus d'information: http://www.ars.paca.sante.fr/Cire-Sud.117307.0.html

ARS Corse

L’Agence Régionale de Santé de Corse a pour mission de mettre en place la politique de santé dans la région. Elle est compétente sur le champ de la santé dans sa globalité, de la prévention aux soins, à l’accompagnement médico-social. Son organisation s’appuie sur un projet de santé élaboré en concertation avec l’ensemble des professionnels et des usagers, dans un souci d’efficacité et de transparence.

Ouverte début avril 2010, l’Agence régionale de santé (ARS) de Corse met en œuvre la politique régionale de santé, en coordination avec les partenaires et en tenant compte des spécificités de la région et de ses territoires. Ses actions visent à améliorer la santé de la population et à rendre le système de santé plus efficace. Elle est la clef de voûte de la nouvelle organisation prévue par la Loi « Hôpital Patients Santé Territoires » du 21 juillet 2009 (article 118).

L’ARS de Corse est dirigée par M. Gilles BARSACQ, entouré de son équipe intervenant dans les différents domaines de compétences de l'agence. L’organisation de l'agence, fondée sur des dominantes "territoriales", "métiers" et "managériales" garantit la transparence et la transversalité pour s’adapter aux enjeux de la santé. Les instances de l’ARS assurent la coordination des politiques de santé et la concertation avec les acteurs et les représentants des usagers.

Pour plus d'information: http://www.ars.corse.sante.fr/Votre-ARS.80496.0.html
 
  • La Cire Sud et l'ARS de Corse, collaborent avec EA 7310 pour la surveillance des syndromes grippaux et des gastro-entérites dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées (EHPAD).
  • Ils participent également au comité scientifique des projets: fièvres estivales et séro-prévalence menés par l'EA 7310.

Centre national de référence des virus Influenzae (CNR grippe)

Dans le cadre des missions définies par l’arreté du 29 novembre 2004 (fixant les modalités de désignation et les missions des CNR) , Le CNR des virus influenzae est désigné par le Ministère en charge de la Santé, et plus particulièrement par la Direction Générale de la Santé (DGS)  et par Santé Publique France (SPF) ​, pour assurer la surveillance microbiologique des infections à virus influenza.
Les missions spécifiques du  CNR, telles que définies au cahier des charges de l’appel à candidature (InVS – janvier 2011) sont :
  • Apporter une expertise microbiologique 
  • Contribuer à la surveillance épidémiologique en lien avec l’Institut de Veille sanitaire 
  • Contribuer à l’alerte en signalant à l’Institut de veille sanitaire tout événement inhabituel : mutation, émergence d’une nouvelle souche, apparition de résistance aux antiviraux, formes cliniques inhabituelles
  • Expertise et conseil
Pour plus d'information: https://www.pasteur.fr/fr/sante-publique/cnr/les-cnr/virus-influenzae-grippe/missions
 
  • Le CNR grippe, via le Réseau Sentinelles, collabore  avec l'EA 7310 depuis 2014 pour la surveillance des syndromes grippaux en Corse.

Etablissement Français du Sang (EFS)

L’EFS mène des activités de recherche dans des domaines de pointe, contribuant aux progrès scientifiques et médicaux au service des patients et dans les domaines liés aux activités de transfusion : recherche en laboratoire sur les cellules sanguines, la thérapie cellulaire et tissulaire, en immunologie, en microbiologie, et recherche clinique…

Pour plus d'information: https://www.efs.sante.fr/activite/la-recherche
 
  • L'établissement Français du sang, collabore sur certains projets menés par l'EA 7310 comme "Séro-prévalence".
 




Dans la même rubrique :



Actualités de l'Université

Evènements de l'Université