Epidémiologie moléculaire et Dynamique de l’Infection grippale en Milieu Insulaire : Etude FLU-DIMI.


Lors de la diffusion d’une épidémie grippale, tous les individus exposés ne deviennent pas malades. Parmi les personnes infectées existe une variation importante dans la clinique de la maladie. Cette variabilité clinique concerne aussi bien le risque de développer l’infection que le niveau de sévérité de la maladie.
La majorité des études nationales et internationales visant à rechercher les facteurs de susceptibilité et/ou sévérité à l’infection grippale, se concentrent soit sur l’hôte soit sur le pathogène. Les phénotypes cliniques et biologiques de l’infection grippale, sont conditionnés par la présence des plusieurs facteurs liés à l’hôte, génétiques et non génétiques, et des facteurs environnementaux, microbiens ou non. L’interaction de ces facteurs à différentes échelles, a un impact majeur sur l’évolution de la maladie.
Peut-on comprendre à travers une étude aux échelles multiples, interdépendantes les unes aux autres, l’évolution de la grippe dans la population humaine? En particulier, comment l'architecture génétique de l’agent infectieux et la structure génétique de la population touchée influencent les caractéristiques de la maladie?
Pour cette étude nous faisons l’hypothèse que la variabilité clinique de la grippe et le degré de sévérité de la maladie sont influencés par les résultats d’une interaction entre le background génétique de la population hôte et le background génétique de la population virale dans un environnement commun et fermé.
L’objectif principal est d’étudier, la dynamique évolutive de la grippe et le risque d’infection grippale dans une population isolée géographiquement, telle que la Corse, au travers l’analyse des données issues de l'architecture génétique de l’agent infectieux et de la structure génétique de la population touchée.
Un autre objectif est d’étudier et comparer les résultats obtenus en Corse à ceux d’autres populations insulaires via le projet international Réseau d’Excellence des Territoires Insulaires (RETI).
C’est dans cette direction que le projet FLU-DIMI envisage de se positionner dans un contexte international, avec l’avantage d’utiliser comme modèle la Corse, une population insulaire homogène.
Mots clés: Influenzae virus, épidémie, population isolée, relation hôte-pathogène, maladies infectieuses, épidémiologie moléculaire.
 






Actualités de l'Université

Evènements de l'Université